Méditation guidée

Retrouver de l’énergie

C’est une expérience de plus en plus forte chez moi ces derniers temps: dans mes actions et mes sensations quotidiennes les plus infimes se glisse un soupçon d’éternité.
Je ne suis pas seule à être fatiguée, malade, triste ou angoissée, je le suis à l’unisson de millions d’autres à travers les siècles, tout cela c’est la vie; la vie est belle et pleine de sens dans son absurdité, pour peu que l’on sache y ménager une place pour tout et la porter toute entière en soi dans son unité…

Etty Hillesum

Fleurs au pied d'un arbre baignées de lumière, source d'énergie et de bien-être
Lumière, source d’énergie et de bien-être

De la fatigue à la lumière

Chacun de nous occupe différentes places, vit différents rôles dans sa vie. Nous pouvons être parent, enfant, ami, collègue, grand-parent, conjoint, citoyen, membre d’une association…
A chacun des rôles des devoirs, des responsabilités, des joies mais aussi des soucis.
A chacun des rôles, une façon d’être, de se positionner, de s’affirmer ou au contraire de ne pas oser s’affirmer.
La charge mentale désormais souvent évoquée peut engendrer subrepticement une fatigue croissante, voire chronique.

Cette méditation guidée vous propose d’explorer les différents domaines de votre vie, de les remplir de lumière afin de vous sentir pleins d‘énergie et apaisés.
Cette méditation vous accompagne vers votre source-ressources afin de vous centrer et d’envisager ce qui est vécu avec sérénité.

Merci à A. Vivaldi « Amor sacro » et à Danit « Cuatro vientos »

En complément, je vous recommande une très jolie vidéo d’Isâ Padovani
 » De l’éveil à la tendresse « , particulièrement à partir de la minute 26.35 .

Bonne Année !

Leçon Feldenkrais: souplesse et autonomie des articulations

Pour chacun d’entre nous, il existe la possibilité d’un changement, la possibilité d’être différent, de répéter pour ne pas répéter.
Delphine Horvilleur, rabbin

Feux d'artifices de voeux


Toute la journée, nous répétons des gestes, des habitudes, des paroles, des mouvements routiniers …
Jour après jour, nous répétons des actions, des trajets, des pensées, des comportements…

Nous répétons ou nous reproduisons ?

Répéter, c’est se donner une chance, une opportunité de faire une même chose en conscience, et ainsi un peu différemment.
Reproduire, c’est répéter à l’identique, sans la moindre différence. C’est faire exactement pareil, une sorte de production à la chaîne, clonage après clonage…

A l’occasion du Nouvel An, nous avons l’occasion d’émettre des voeux, d’affirmer nos bonnes résolutions. Nous pensons à nous-même, à nos proches, au monde. Nous espérons maintenir ce qui est bon, ce qui nous convient et changer ce qui nous déplaît, nous gêne, nous entrave.
Les voeux affirment à la fois notre besoin de répétition et celui de changement.
Se souhaiter « Chana tova  » ,  » Bonne année  » en hébreu , c’est aussi se souhaiter -en une expression-, une bonne répétition et un bon changement, par la double racine du mot année.

Alors quoi de mieux pour commencer l’année qu’une leçon Feldenkrais?
En effet, le Feldenkrais, c’est comme renouveler ses voeux , à chaque leçon, et tout au long de la leçon.
En répétant plusieurs fois un mouvement connu, une histoire en mouvements, avec le plus de conscience possible, nous nous donnons l’opportunité d’introduire du nouveau dans le familier, de l’inconnu dans l’habituel, de l’inattendu de notre part…

Leçon Feldenkrais, ou comment nettoyer les vitres d’une nouvelle façon. Une exploration où je vous invite à respecter les 3 S du Feldenkrais: « Small, Slow, Soft »… Petit, lent, doux…
Pour ravir notre corps, libérer notre esprit , faire clignoter notre cerveau de bonheur; enfin de nouvelles connexions !

Merci à Carl Ginsburg, Delphine Horvilleur, Ajeet Kaur et à Mikis Theodorakis

Re-Naissance

Méditation guidée pour sentir sa force intérieure

C’est notre propre lumière, et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nelson Mandela

ciel étoilé pour relaxation d'hiver
Voie lactée, chemin céleste de lumière

Nous sommes au cœur de l’hiver où les jours sont aussi courts que les nuits sont longues. Dans le monde, les humains invoquent lumière, chaleur et fraternité pour traverser cette période sombre.

En Inde, mi-novembre, c’est Diwali, la fête des lumières. Au coucher du soleil, les habitants allument des diya, petites lampes à l’huile qui illuminent intérieur et extérieur des maisons . Partout des rangées de petites lumières célèbrent cette fête. Dans le ciel, les feux d’artifices multicolores côtoient les étoiles. Les pétards éclatent, véritable victoire de la Lumière sur l’obscurité. Dans la tradition juive, c’est la fête d’Hanouka, fête des Lumières qui dure 8 jours. La bougie centrale permet à la tombée de la nuit d’allumer chacune à son tour les 8 nouvelles flammes alignées. Le dernier soir, les 9 flammes brûlent ensemble ; la lumière intérieure est visible de l’extérieur, car placée sur le rebord d’une fenêtre, ou à l’entrée de la maison.
Le 13 décembre, c’est la Sainte Lucie, patronne de la Lumière qui est particulièrement fêtée dans les pays nordiques. Sa couronne est faite de bougies et de branches d’airelle, plante persistante symbolisant la Vie toujours présente même dans la rigueur de l’hiver. Elle tient à la main une bougie, comme chacune des jeunes filles de la Procession.

Pour les Chrétiens, Noël arrive . C’est une étoile resplendissante qui annonce la bonne nouvelle, celle de la Nativité dans la nuit du 24 au 25 décembre. Promesse qu’une naissance, la naissance d’un bébé va éclairer le monde… Rues et maisons sont décorées d’étoiles et de guirlandes lumineuses. Le sapin, arbre toujours vert symbolise la vie éternelle.
Chacune de ces traditions célèbre la vie au delà de la mort, la lumière dans l’obscurité, le renouveau après le passé, l’importance du lien et du partage sur la solitude et le repli…
Ce sont également des fêtes symboliques qui permettent la possibilité de naître, de renaître chaque année à cette période en traversant ses ombres pour s’ouvrir à la lumière. Lumière qui revient subtilement après le solstice d’hiver. Lumière intérieure, fruit de l’introspection hivernale, et du retour à soi qui inaugure ainsi un nouveau cycle…

Cette relaxation vous propose d’entrer en contact avec votre lumière, de la faire vôtre pleinement afin de sentir ses pouvoirs transcendants et bénéfiques. (30mn)

Merci à Opa Tsupa et à Yann Tiersen

Un dos souple

C’est la différence entre deux sensations qui provoque la prise de conscience – Boris Cyrulnick


Aujourd’hui, je vous propose une leçon Feldenkrais pour la mobilité du dos.

Vous le savez, vous le sentez, notre dos est fortement sollicité en permanence. Il porte, il tient, il se courbe, penche, se redresse… Mais quand a-t-il du repos ? Quand lui accordons-nous un peu de temps ?
Même la nuit, où il pourrait se reposer, nos rêves, nos cauchemars, la qualité du matelas peuvent encore entraîner des mouvements désorganisés et fatigants.

Cette leçon Feldenkrais est une façon simple de lui porter attention, de nous accorder un repos conscient et bénéfique tout en développant notre souplesse.

Pratiquez à votre rythme, selon vos besoins et capacités du jour. (30mn)

De l’oreille à la voix

« La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. »
F. Nietzche

Au commencement, le Souffle…

C’est par le souffle que nous marquons notre arrivée sur terre, hors du corps maternel, comme être vivant… C’est en rendant notre dernier soupir que nous quittons ce monde.

C’est par le souffle que nous entendons.
« Le son arrive dans l’oreille externe par l’intermédiaire de microparticules de l’air qui véhiculent les vibrations et percutent le tympan. »
J. Abitbol – La belle histoire de la voix

C’est grâce au souffle que nous parlons.
« L’atmosphère exceptionnelle de la Terre a non seulement permis l’apparition de la vie mais aussi celle de la voix: la densité est idéale pour la propagation de l’onde vocale. »
J. Abitbol – La belle histoire de la voix

La voix est émise pendant la phase expiratoire et se module par le jeu savant de notre arbre respiratoire, de nos différentes caisses de résonance et de nos émotions.
Aujourd’hui, une sélection de vibrations sonores pour nourrir votre oreille et vous accompagner sur le chemin d’une meilleure émission vocale. (21 mn)


Récréation

« Le jeu, pour l’adulte est un acte relativement gratuit (…). Un adulte joue lorsqu’il n’a plus rien d’important à faire. L’enfant, lui, joue sa vie. Il ne joue pas pour apprendre, mais apprend parce qu’il joue. »

Jean Epstein, Zaü – Le jeu enjeu

Il était une fois…
Vous, moi, un adulte, un « grand » qui retrouverait le plaisir immense du jeu.

Être pleinement un cow-boy, un indien… Se cacher derrière un rideau avec les pieds qui dépassent et croire absolument que l’on ne va pas être vu. Mettre une robe qui tourne et se sentir princesse, tenir un morceau de bois et se sentir chevalier…

Écouter une histoire et réclamer la suite pour prolonger ce délicieux moment où tout de nous est transporté !

Comment trouvons-nous, adultes, cette possibilité d’aérer notre mental ? D’y croire ? De jouer ? Ces moments de récréation nous sont indispensables .

Aujourd’hui, je vous propose « une piste » de 23 mn, à développer à l’infini .

Merci à Charles Trenet, à Tony Ross, à Graeme Allwright






A la découverte des mains

 » Nous développons le sens tactile kinesthésique, nous apprenons la qualité du toucher, la communication… Pas seulement avoir des mains qui manipulent, qui travaillent, mais aussi, sentir la douceur du toucher, développer un toucher humain…  » (Extrait d’une formation à la méthode Feldenkrais)

Myriam Pfeffer (1928-2004) Praticienne et Formatrice Feldenkrais

Des comptines à gestes qui plaisent au bébé et le stimulent, au développement de la motricité fine qui permet au jeune enfant d’acquérir progressivement de l’autonomie, des gestes que nous faisons machinalement aux gestes conscients, porteurs de sens et d’intention, nos mains sont très actives. Les mains sont communication. Elles ne cessent de dire, d’exprimer. Elles constituent même une langue, la Langue des Signes, pour les sourds.

Partons à leur découverte, à leur re-découverte, engagés dans un processus dynamique, car  » chaque mouvement de la main, ou des deux mains réunies, est lourd de puissance «  A. de Souzenelle – Le symbolisme du corps humain (36mn)

Merci à Sergueî Prokofiev, à Moshe Feldenkrais

Trilogie sur la Posture de l’Arbre

Cet arbre qui remplit tes bras est né d’un germe infime.
Lao-Tseu dans le « Tao tö king »

En Médecine Traditionnelle Chinoise, la posture de l’Arbre est l’une des postures de Qi Gong pour honorer le Printemps et s’imprégner de son énergie. Cette trilogie propose ainsi de planter en imagination son propre arbre, de sentir l’énergie venant de la Terre en nourrir les racines, remonter le long du tronc pour se diffuser dans les branches et permettre la floraison, tout en gardant la tête froide et les pensées modérées . Inspirées par le Tableau des correspondances en MTC, ces 3 séquences vous accompagnent dans une escapade printanière.

Séquence 1:  » Choisir sa terre « 
Relaxation sensorielle guidée afin de créer un environnement favorable et imagé pour la Posture de l’Arbre (15mn)

Merci à Bedrìch Smetana

Auto-massage simple et global

Cet auto-massage peut être pratiqué à tout moment de la journée. Il est court, 20 minutes, et global.

C’est un excellent moyen de vous connecter à vous-même, de prendre conscience de votre état physique et moral pour l’améliorer.

Observez comment vous vous sentez, et adaptez le rythme du massage, plus ou moins lent ou dynamique,  à votre besoin.

Soyez progressivement attentif à la qualité du Toucher .

Préférez-vous un massage à pleine paume, des frictions, des effleurements ?
Cela va sûrement dépendre des zones massées aussi.
Les yeux demandent plus de douceur que les jambes, par exemple. Soyez doux avec vous-même, patient…

Au massage proposé, vous pouvez ajouter au niveau de la tête:

  • les tempes :
    • massage du bout des doigts en petits mouvements circulaires.
  • les oreilles :
    • Plier et déplier les oreilles.
    • Pincer le contour de chaque oreille entre le pouce et l’index.
    • Explorer la partie externe de chaque oreille, avec l’index, en évitant le conduit auditif.
  • Après le massage des épaules, vous pouvez ajouter le massage des bras:
    • Posez la main droite sur l’épaule gauche, descendez le long du bord externe du bras jusqu’à l’auriculaire, balayez la main et remontez du pouce vers l’épaule, par le côté intérieur du bras. Massez 3 fois comme ceci, puis changez de bras.