Un peu de « cardio »

Situé dans la cage thoracique, entre les deux poumons, (…), le cœur est pyramidal à base supérieure et à sommet inférieur. Il est couché presque horizontalement, de sorte que son grand axe est oblique en avant, à gauche et un peu en bas. (…)

Anatomie – B. Seguy

In utero, le rythme cardiaque et le rythme créé par les mouvements de la mère, dont celui de la marche, sont les premiers rythmes qui nous accompagnent.

Les danses dites « primitives » revisitent cette mémoire kinesthésique archaïque. Sur des rythmes simples et répétitifs, les mouvements s’enchaînent, prenant racine dans le contact des pieds avec la terre, puis évoluant vers des mouvements d’extension et de flexion, d’expansion et de fermeture, à l’image de la vie. La musique, le plus souvent, celle des percussions, reproduit le Poum Ta des battements cardiaques.

Sur la Roue de médecine amérindienne, chaque point cardinal est associé à un peuple primordial, et à tout un paradigme de caractéristiques . A l’Ouest, se trouve le peuple noir. Il est celui qui donne l’énergie, il est associé au mouvement, au changement, et au corps dans toute son évolution, de la naissance à la mort. C’est également le point cardinal et le peuple associés à la terre, à l’énergie tellurique, au monde végétal, des plantes aux arbres, en passant par le plus petit brin d’herbe.

Cet audio est une invitation au voyage, des premiers battements du cœur au cœur qui chante…, fermement enracinés dans la terre. (25mn)

Pour compléter, je vous invite à regarder le documentaire sur Youtube : « There is no movement without rythm » – Foli

Une réponse sur “Un peu de « cardio »”

Les commentaires sont fermés.